Un Blog Bio Mais Pas Trop

Le blog bio mais pas trop, c'est l'histoire d'un jardin quasi bio, débrouillard, économique et simple, à la découverte de la Nature au quotidien. Journal de bord ou fourre-tout, il n'y a pas que du jardinage ...

Perdu chez DinDiu ? Cliquez sur le Lapin Blanc ...
Suivez-le dans sa tanière ... et consultez l'index.
La Tanière du Lapin Blanc

mercredi 29 juin

Le Guide du Bio (mais pas trop ?)

Il y a (déjà !) quatre ans, j''imaginais à raison la multiplication des arnaques à l'écologie.
Et puis, sur les bords de route je pouvais lire "vente directe à la ferme". Ces panneaux me font tiquer. "Vente directe à la ferme" ne veut pas dire "vente directe de NOS produits DE la ferme" et encore moins "vente directe de produits BIO DE la ferme". Apparemment, à nouveau, j'avais vu juste.
Les notions de direct et de ferme impliquent dans les esprits de beaucoup de consommateurs que les produits y sont bio. Et certains en profitent de ce manque d'information. Et vu qu'un consommateur averti en vaut deux ...

En juin, l'INC a sorti un hors-série, le Guide du Bio (hors-série juin-juillet 2011 N°156, 60 millions de consommateurs, 5,90 €). Et je serais passé à côté sans le voir si on ne m'avait pas averti.
Flash01
Ce guide présente le secteur du bio en quatre domaines : l'alimentation bien sûr, les textiles, les cosmétiques et les produits de nettoyage.
Et le terme de "guide" est bel et bien approprié. Il s'agit de se frayer un chemin dans la jungle des signes de qualité, des labels, normes et certifications, ...
D'ailleurs les pôles d'exigences du consommateur de bio sont souvent difficiles à associer voir opposés. Le produit bio, végétarien, provenant du commerce équitable et à un bon prix peut relever du Graal. Difficile de s'y retrouver, d'obtenir le produit désiré, et finalement de savoir si c'était vraiment le bon.

Ainsi, dans l'alimentation, des certifications comme Nature & Progrès peuvent être plus bio que le label bio européen (lequel est donc bio, mais pas trop !). Dans les autres domaines il est encore plus difficile de faire la distinction parmi la pléiade de labels, ce qu'ils garantissent et comment. Le guide fait le tour de ce grand bazar, cette jungle de labels qui sont de vrais casse-tête.

Autre intérêt de ce genre de hors-série, il propose un instantané de la situation à ce jour.
Aussi il est toujours bon de savoir entre autres que l'utilisation de la roténone a été récemment interdite en agriculture, que l'huile de palme peut être bio, que l'ortie comme fibre textile (et les rouissoirs dans les villages ?) est de retour, etc ...

Cependant, dans ce guide relativement complet, j'ai été déçu par de petits détails, ou du moins par le manque de détails.
Par exemple, si il est clairement dit que l'aliment bio d'une part est plus cher que l'aliment conventionnel, et d'autre part il se prépare différemment, les points ne m'ont pas semblé avoir été mis sur les i. Des viandes et des légumes perdants moins d'eau que leurs analogues conventionnels, et du pain bio plus rassasiant font que les surcoûts du bio sont réduits du fait de portions plus petites.

Et vu que le mode de préparation de l'alimentation bio diffère de celle conventionnelle, je m'attendais à lire quelques recettes, les chapitres cosmétiques et produits de nettoyage ayant les leurs. Quoique pour ce qui est de produits de nettoyage, il y a le Grand ménage de Raffa.

Enfin un petit lexique (ou un organigramme) aurait peut-être été utile aux profanes qui notamment confondraient  norme et label, etc. J'aurais bien vu aussi un tableau récapitulatif, sauf que les Eco-Sapiens s'y sont déjà collés

Quoiqu'il en soit, ce guide, toujours disponible en juillet, sera une bonne lecture sur les plages et vous permettra peut-être de ne pas vous faire avoir sur vos lieux de vacances.

Pondu par Din_Diu vers les 13:01:00, " fait l'objet de 8 commentaire(s) .

Commentaires

    Ha ,contente de te retrouver !et je file feuilleter ce hors série ...

    Posté par marion, ce jeudi 21 juillet à 19:38:26
  • Bonjour et merci pour cet article intéressant. La cuisine bio ? tu peux lire le blog de Mireille, "simplicité culinaire".Elle a sorti un bouquin sur ce sujet.
    Le faux bio, mais aussi les produits vendus dans les monastères, et qui sont en réalité fabriqués en Chine etc.

    Posté par Les RG, ce jeudi 29 septembre à 08:56:28
  • bio

    c'est un terme general englobant tout ce qui est cultivé de maniere plus naturelle c'est tout et rien je vois des yaourts "bio" seulement le conteneur est en plastique qui lui n'est pas naturel, jambon "bio" sous plastique. pour les monasteres je sais qu'à citeau tout est naturel pour les poteries, et les produits alimentaires

    Posté par lecracleur, ce lundi 24 octobre à 10:03:58
  • Newsletter

    Je trouve ton blog très intéressant et très motivant. J'aimerais bien pouvoir te suivre mais je ne vois pas comment faire
    Ne pourrais-tu pas créer ta newsletter par exemple ???
    Chapeau bas pour ton blog et ta rubrique Mac Gyver )

    Posté par coco, ce samedi 19 novembre à 11:35:43
  • Plus de nouvelles?

    Posté par Potager, ce mercredi 16 mai à 14:56:48
  • En effet, c'est un bon guide et je l'ai vraiment apprécié car ça m'a permis de me sentir moins perdu dans le monde du bio

    Posté par blog de voyage, ce jeudi 01 août à 10:47:31
  • bio ou pas bio

    aujourd'hui quand on va dans un magasin il y a plus de 36 000 produits bio, mais sont-ils réellement bio, il suffit qu'il y ait un composant bio pour tout de suite dire que le produit est bio.

    Aujourd'hui le bio ça veut plus dire grand-chose, à part bien sûr les magasins spécialisés dans le bio et encore c'est pas 100 % bio.

    avant pour avoir le label bio, il y avait un cahier des charges assez strictes, aujourd'hui ce cahier des charges est de plus en plus tolérant, pour les gros industriels, le bio perd de sa valeur.

    Posté par aroma store, ce mardi 01 octobre à 14:25:46
  • Qui n'a pas son logo écolo ou bio ? Ça devient pour le moins galvaudé ! Certes je prêche pour le "sans pesticides", le sans "engrais chimique" mais qu'en est-il de tout ce qui se trimballe dans l'air qu'on respire ? des retombées des combustibles brûlés sur nos plates-bandes du potager ? etc.... Le bio pur et dur ne peut exister que dans une enceinte 100% aseptisée, ne croyez-vous pas ?!

    Trop de labels, tue les labels : http://jardinoscopeprat.canalblog.com/archives/2013/11/28/28528086.html

    Posté par Patrick L, ce dimanche 17 août à 12:15:09

Poster un commentaire