Un Blog Bio Mais Pas Trop

Le blog bio mais pas trop, c'est l'histoire d'un jardin quasi bio, débrouillard, économique et simple, à la découverte de la Nature au quotidien. Journal de bord ou fourre-tout, il n'y a pas que du jardinage ...

Perdu chez DinDiu ? Cliquez sur le Lapin Blanc ...
Suivez-le dans sa tanière ... et consultez l'index.
La Tanière du Lapin Blanc

mardi 06 mars

Un arbre enlierré

arbre et lierreIl y a de quoi se prendre la tête quand il s'agit du lierre. Malgré ses grandes qualités, on peut facilement le considérer comme une "mauvaise herbe". Sournoisement, il envahit d'abord les recoins sombres. Il se fait discret, prend des forces. On croit qu'il végète mais, quand il se sent d'attaque, déclenche un raz-de-marée. Pas le temps de se retourner que le tapis est déjà déroulé.
Et alors pour désherber du lierre, c'est coton. Il ne faut absolument oublier aucun morceau de lierre sous peine de voir se multiplier les foyers d'invasions. Et ce n'est plus un, mais une bonne dizaine de tsunamis qui sont à craindre.

Cependant la plante est utile et, entre autre, fleurit en automne et fructifie au printemps, ce qui permet à la faune de survivre. Mais les fleurs, et donc les fruits, ne se forment que sur des rameaux d'un certain âge (d'où l'intérêt de bouturer de préférence des vieux rameaux). Une bonne épaisseur de lierre fait aussi d'abri pour de nombreux petits animaux, oiseaux, rongeurs ou insectes.

Au lieu de tenter de l'anéantir, il peut donc être plus sage d'utiliser la liane et de la contrôler ...

Le lierre n'étouffe pas les arbres sur lesquels il s'accroche. A la limite, les arbres sont plus susceptibles de souffrir du surpoids dû au lierre ainsi que d'une augmentation de la prise au vent. Mais c'est dans les cas extrêmes.
Un minimum d'entretien est alors nécessaire : tailler pour éviter que le lierre n'aille sur les branches.

Dans le cas de mon bouleau, je taille à 1m. Je pourrais aller jusqu'à 2m que ça ne changerait rien. C'est pour moi le moyen de ne pas laisser le lierre envahir l'arbre. En plus de ça, cette large gaine végétale dissuade les chats de grimper, ce qui n'est pas pour déplaire aux mésanges qui nichent 3-4 m plus haut.

Pondu par Din_Diu vers les 16:15:00, ce billet de la catégorie "Les gestes" fait l'objet de 10 commentaire(s) .

Commentaires

    Le lierre étouffe

    Bonjour,

    J'ai peut-être la réponse à la question de savoir si le lierre tue les arbres : ceux-ci sortent leurs feuilles au printemps en partie à cause de l'action du soleil sur l'écorce. C'est pourquoi un arbre même en bonne santé ne peut faire de feuilles s'il est complètement recouvert... et finit par crever. Quant au lierre, je crois qu'il pousse indiféremment sur tout support vertical ; s'il s'agit d'un arbre, peu lui chaut (!) que celui-ci soit vivant ou mort.
    Précision concernant les murs : le lierre est à combattre sur les vieux murs, car il penètre dans tous les interstices et trouve eau et nourriture dans le vieux mortier si celui-ci est à base de terre. Mais si le vieux mur est déjà envahi, il vaut souvent mieux laisser le lieere en place, car tous ses rameaux maintiennent les pierres, et le premier qui veut en arracher un fait tout tomber (sur ses pieds, lol !). Deux façons de le contenir :
    a) La mauvaise : badigeonner les feuilles pendant x années avec un poison du commerce. Ca marche si on s'obstine longtemps, mais c'est pas bon pour les insectes, etc. (je l'ai fait dans une vie antérieure, du temps où j'étais con, Lol).
    b) La bonne : au sécateur ou à la main, supprimer le maximum de feuilles dès qu'elles repoussent. Mais vu le temps passé, moi je considère qu'il vaut mieux lui fiche la paix et reprendre le mur à zéro le jour où vraiment il deviendra dangereux.
    NB : Bien entendu, sur un mur "moderne" (donc moche) avec des joints au ciment, le lierre ne fait bien entendu aucun mal et il est décoratif et utile.
    A noter : j'ai remarqué que le lierre qui pousse sur des poteaux de grillage (poteaux en béton) fait une grosse boule quand il arrive en haut : c'est original, et ça plait sûrement beaucoup à un tas d'oiseaux pour se nourrir et nidifier !

    Posté par Dès l'aurore, ce mercredi 28 avril à 10:47:17
  • Sacré lierre

    C'est vrai que limiter le lierre au 2 premiers mètres du tronc n'a pas de conséquences sur l'arbre.
    Et pour ajouter quelques précisions. Les herbicides (et c'est le cas du Round-up) n'ont pas forcément les effets attendus sur le lierre. L'effet de détruire la plante laisse la place à un effet nanifiant, le lierre restant en place.
    si vraiment le lierre envahit et soutient un mur, peut-être que la solution est le taille-haie.
    Enfin, ((et je me répète) il vaut mieux de la vigne vierge pour décorer un vieux mur que du lierre. La première s'agrippe avec des ventouses, le second déploie des racines qui s'insinuent dans la moindre fissure.

    Posté par Din-Diu, ce samedi 15 mai à 10:54:59
  • Si ça dissuade les chats je vais en faire pousser sur les murs de mon vestibule lol

    Posté par Loïs de Murphy, ce mardi 06 mars à 17:24:09
  • et moi qui avais l'impression de "sauver" des arbres en tronçonnant la base du lierre (oui parceque là quand même c'était gros comme un boa constrictor le truc!)
    pff décidément en jardin j'ai tout faux!

    Posté par planeth, ce mercredi 07 mars à 08:05:27
  • LEM & TBA

    @ Loïs de Murphy : attention au lierre, il suit de près les principes de la loi de l'emmerdement maximal, il exploite la moindre faille ;-p

    @ planeth : ne t'inquiètes pas pour ça, on est nombreux à avoir eu tout faux à un moment ou à un autre dans le jardin. Là je crois que ça suit la théorie du bordel ambiant.

    Posté par Din-Diu, ce mercredi 07 mars à 17:36:40
  • Si le lierre n'étouffe pas l'arbre, pourquoi ceux qui en sont recouvert sont souvent morts ?
    Le lierre recouvre mais pompe aussi un maximum de ressource du sol... pendant 2 ans j'ai cherché pourquoi chaque été quand je mettais des fleurs dans un grand pot, celles-ci semblaient littéralement pourrir, fondre alors qu'elles avaient engrais, eau etc...
    Je ne raconte pas le budget sur 3 mois de temps rien que pour ce pot décoratif car il fallait régulièrement changer les plantes mortes et le nombre de fois où j'ai débarqué à la pépinière, demandant d'être remboursée (Le pauvre jardinier n'y comprenant rien).
    C'est un fleuriste qui m'a donné la solution : j'avais un lierre dans le pot, magnifique, les feuilles vertes foncées brillantes ... ce filou appauvrissait la terre en prenant tout et mes pauvres plantes n’avaient plus rien !
    Un changement dans un pot tout seul et je n'ai plus jamais eu de soucis !

    Posté par Stéphanie, ce mercredi 07 mars à 19:47:43
  • Face au lierre, tes fleurs n'ont pas fait le poids. Le lierre est plus à considérer comme un arbrisseau que comme une plante verte.
    Si on laisse le lierre faire à sa guise, sûr qu'il étouffe facilement les plus fragiles.

    Et est-ce le lierre qui grimpe plus facilement aux arbres morts (pas de concurrence au sol, et pas de feuilles pour gêner la photosynthèse) ou les arbres qui souffrent de la présence du lierre ?

    A condition d'être maitrisé, le lierre pourrait même faire du bien à un arbre à cause de la concurrence. L'arbre pourrait faire des racines plus profondes et moins sensibles aux coups de sécheresse, à cause de lierre en surface. En plus de ça, le lierre agit comme un isolant/ parasol vis à vis du sol ...

    En tout cas, mon bouleau ne s'en porte pas plus mal, et ce n'est pas le seul arbre dans ce cas.

    Et désolé pour tes fleurs ;-D

    Posté par Din-Diu, ce mercredi 07 mars à 20:35:14
  • Pas grave pour les fleurs, dommage pour le porte-monnaie, mais j'ai la solution, c'est le principal !... par contre mauvais point pour les animateurs de programme botanique car souvent ils mettent des petits lierres en déco dans les jardinières et c'est justement cette petite chose qui va profiter de tout sans rien laisser aux autres

    Posté par Stéphanie, ce jeudi 08 mars à 01:05:23
  • Attention au lierre, si cela protège les arbres, cela détruit les murs et pas qu'un peu.

    Origie

    Posté par Origie, ce mardi 27 mars à 14:50:37
  • En effet, le lierre produit des racines qui peuvent faire de sacrés dégâts, contrairement à la vigne vierge qui s'agrippe grâce à des sortes de ventouses.

    Posté par Din-Diu, ce mercredi 04 avril à 19:47:03

Poster un commentaire