Un Blog Bio Mais Pas Trop

Le blog bio mais pas trop, c'est l'histoire d'un jardin quasi bio, débrouillard, économique et simple, à la découverte de la Nature au quotidien. Journal de bord ou fourre-tout, il n'y a pas que du jardinage ...

Perdu chez DinDiu ? Cliquez sur le Lapin Blanc ...
Suivez-le dans sa tanière ... et consultez l'index.
La Tanière du Lapin Blanc

jeudi 28 décembre

Les piles rechargeables, pas si écolos que ça ? (Ière partie)

Notez le point d'interrogation. Pourquoi ne pas se poser la question ?
Il est connu, par exemple, que les produits de substitution à l'amiante ne sont pas sytématiquement inoffensifs pour la santé. Le remède peut être pire que la maladie. Et ça ne coûte rien de s'interroger. C'est une habitude que l'enfant a, et que l'adulte perd "Pourquoi ceci ? Pourquoi cela ? Pourquoi ? Pourquoi ? ...".

En plus de cela la question est d'actualité. A l'occasion de la période de Noël sont réalisées 60 % des ventes annuelles de piles jetables. Et chaque année la consommation en piles augmente de 10 %. Plus de 7,5 milliards de piles sont produites chaque année dans le monde. En France, chaque foyer en consomme une trentaine par an.
Doucement la pile rechargeable gagne du terrain. De toute évidence, c'est une bonne chose, et je suis le premier à le reconnaître. Mais l'est-ce vraiment ?

Avant de tenter de répondre, pourquoi ne pas faire un petit tour du côté des sciences et voir quelques exemples de ce qui s'est déjà fait en matière de contestation.

Eloge du contrepied scientifique
un peu de provoc, mais sur fonds de vérités


La déforestation, un moyen de lutter contre l'effet de serre

J'en entends déjà qui s'étranglent en lisant ça. Quand j'ai entendu cette hypothèse pour la première fois, j'étais aussi éberlué. Comme les autres étudiants. Mais c'est ce que soutenait le professeur en géochimie, Mr Yves Tardy.

Le pire, c'est que ce raisonnement, dans l'absolu, se tient. Tout d'abord, il faut savoir que globalement il y a plus de carbone dans les sols que dans la végétation.

forets_graph1
Contenus approximatifs en tonnes de carbones par hectare de forêts de divers écosystèmes
(sources : GIEC, 2001 via www.manicore.com)

A partir de là, on constate que la déforestation laisse les sols à nu, exposés à l'érosion. Les pluies et le ruissellement ne sont alors pas trop gênés pour décaper les sols et les emporter dans les lacs ou les océans. La matière organique contenue dans les sols, emportée, va alors sédimenter et être ainsi bloquée. C'est d'autant moins de dioxyde de carbone libérable dans l'atmosphère, d'où un certain impact sur l'effet de serre.

Cerise sur le gâteau, la matière organique et le phosphore des sols peuvent constituer un apport nutritif conséquent dans les océans.

Certes ce raisonnement ne prend pas en considération des concepts tels que la biodiversité, la survie des populations locales,... Je pense qu'il était plutôt là pour amener les étudiants à réfléchir, à ne pas tous prendre pour argent comptant.

Mais qui sait ? au rythme où le réchauffement climatique semble progresser, une fois au pied du mur, cette hypothèse pourrait devenir une solution.
Dans le Science & Vie de décembre 2006 (n° 1071), des projets tout aussi abracadabrantesques ont été imaginés par des scientifiques pour lutter contre le réchauffement climatique : parasol spatial, ballons pour rafraîchir l'atmosphère, banquise artificielle, piégeage chimique du carbone dans les océans.

Il faudra surtout retenir que notre planète est complexe, et que même un processus qui nous semble destructeur, l'érosion, participe à la régulation du gaz carbonique dans l'atmosphère, et donc au mantien de la vie.

 

La pollution c'est la vie

Pas de pollution, pas de vie. Je ne débloque pas, je suis sérieux. Mais il ne faut pas penser à la pollution humaine actuelle, mais plutôt a une pollution qui date de ... 3,5 milliards d'année.
C'est à cette époque qu'apparaissent les premières bactéries photosynthétiques. Par cette réaction de photosynthèse, les bactéries consomment le gaz carbonique de l'atmosphère et de l'eau, produisent leur matière organique et un déchet, l'oxygène. L'atmosphère primitive ne contient pas d'oxygène, mais plutôt du méthane, de l'ammoniac, de l'hydrogène, du gaz carbonique, etc...
L'oxygène ne sera pas libéré directement dans l'atmosphère, il réagira avec les autres constituants pour former du gaz carbonique avec le méthane, de l'eau avec l'hydrogène, ...
Puis, il y a 2 milliards d'année, quand il y a plus d'oxygène libéré que d'oxygène capté, celui ci est enfin libre dans l'atmosphère.
L'oxygène pollue l'atmosphère, et d'ailleurs, pousse la vie a évoluer vers des formes plus complexes et adaptées à cenouvel environnement.

On peut imaginer qu'en l'absence d'une telle pollution, la terre serait encore peuplée uniquement de bactéries. Vous vous rendez compte !! un monde sans internet ... !!

 

 

Quand l'eau aurait de la mémoire ...

On se souvient de l'affaire de la mémoire de l'eau. En 1988, Jacques Benveniste, biologiste français réputé, annonçait avoir démontré que des échantillons d'eau pure conservent les propriétés physico-chimiques des substances qui y ont séjourné. Les conséquences sont assez importantes, elles expliqueraient notamment le fonctionnement de l'homéopathie. Mais les conclusions du biologiste sont intenables, l'expérience n'etant pas reproductible. Le souvenir qu'on a de tout ça tient plutôt du feuilleton rocambolesque.

Mais les travaux d'un apprenti chercheur remettent l'affaire sur le tapis. Le magazine Science & Vie d'août 2006 (n° 1067) relate l'épopée de Philippe Vallée. Celui-ci défie la grande majorité de la communauté scientifique.

Il a la conviction que les champs électromagnétiques, même minuscules, agissent sur les êtres vivants et que les effets perdurent longtemps après l'arrêt des champs. Pour cela, il va faire ses expériences sur l'eau.

Je passe sur les difficultés rencontrées par le scientifique, mais contre toute attente, il arrive finalement  à ses fins. "Pour la première fois, une expérience montre clairement que les champs électromagnétiques de basses fréquences et intensités ont un effet mesurable, durable et reproductible sur ses petits échantillons d'eau purifiée".

A quoi cela est dû ? Apparemment au fait que l'eau pure n'existe pas. Elle contient toujours des impuretés, même minimes, sous formes de nanobulles de gaz et d'ions.

Des applications dans les domaines pharmaceutiques, cosmétique, agrochimiques, sont envisageables. Mais en plus, cela permet de voir d'un oeil neuf des faits considérés jusqu'à maintenant comme étant du charlatanisme, tels que la mémoire de l'eau ou la machine de Priore.
Sans oublier l'impact des ondes des téléphones portables sur le corps humain ...

      

 

Géocentrisme et aléas

Parfois il y a des raisons, bonnes ou mauvaises, d'être contesté ou de contester. Et une des raisons souvent rencontrée est la religion. On en connait deux exemples célèbres.
Au tout début du XVII° siècle, Galilée mettait à mal la théorie géocentrique, la Terre est le centre de l'univers, théorie soutenue par l'Eglise catholique de l'époque. Dans son livre Dialogue sur les deux grands systèmes du monde, il défend l'héliocentrisme, plus correct d'un point de vue scientifique. Et pour cela, il fut condamné à la prison à vie par l'Inquisition.
Au XX° siècle, Albert Einstein ne put s'empêcher de faire intervenir ses convictions religieuses face aux aspects aléatoires de la physique quantique. Il les refusa et déclara alors "Dieu ne joue pas aux dés".

Deux esprits également brillants, deux façons différentes de voir le monde. Qui a dit que c'était facile d'avoir des idées et, surtout, de les défendre ?

 

 

Le nucléaire et les OGM, c'est cool et ça craint

Ce qui résume bien le problème. Toute médaille a un revers.
Le nucléaire éclaire les foyers, dépiste et traite des maladies, mais aussi est à l'origine d'armes à la puissance inimaginable et produit des déchets et des pollutions pour le moins préoccupants. Les OGM pourraient produire des médicaments indispensables, mais pour l'instant, en plus des risques possibles pour l'environnement et contrairement à ce qu'on semble vouloir nous faire croire, ils tiennent peu de promesses.

La Science fait peur à certains, est pleine d'espoir pour d'autres. Elle a de multiples facettes, bienfaitrices ou inquiétantes, et même insoupçonnées. D'où l'intérêt de se poser des questions, de remettre en question systématiquement ce qu'on sait ou qu'on croit savoir.

Ne pas laisser d'autres penser pour soi. Construire sa propre idée de la chose. Tout un programme.

 

Et les piles dans tout çà ? Et si on voyait ça demain.

Pondu par Din_Diu vers les 14:54:00, ce billet de la catégorie "Les Sciences" fait l'objet de 8 commentaire(s) .

Commentaires

    Cool

    Blog très bien structuré et très interressant avec des suggestions qui nous ont beaucoup touchées au plus profond de notre esprit ...

    Posté par Etudiants, ce samedi 01 décembre à 10:54:38
  • Notes

    je trouve que ce blog contient les principales conséquences, tant matérielles que physique, je fais, en l'occurence, allusion aux dégats environnementaux causéés par cette catastrophe ...

    Posté par Météorologiste, ce samedi 01 décembre à 11:02:01
  • Continuez à faire vos articles, je les trouve pertinents et sur la blogosphère vous êtes peu nombreux à traiter ce domaine de façon aussi holistique )

    Posté par Miss Ellanée, ce jeudi 28 décembre à 22:55:13
  • Salut Dindiu ! Ravie de faire ta connaissance... grâce à Mister Blog ! Je ne sais pas si tu seras l'heureux élu mais je te le souhaite ! Bravo pour tes articles et pour le look de ton blog, très sympa ! Je m'abonne à ton blog dès maintenant pour te suivre au jour le jour... A bientôt !

    Posté par Flonature, ce vendredi 29 décembre à 04:00:04
  • Blog excellent...

    ..et bien documenté.
    Continues, il faut contribuer à défendre une écologie désinteressée mais active !
    Je reviendrai

    Posté par Canis_Lupus, ce vendredi 29 décembre à 11:48:06
  • Merci

    et je suis ouvert à toute discussion ou critique, pouvant toujours faire évoluer le débat.

    Mais attention dans "bio mais pas trop"; il y a aussi souvent du bio et donc du jardinage, donc très terre à terre ... au propre comme au figuré.

    Posté par Din-Diu, ce samedi 30 décembre à 00:24:47
  • Bravo

    ...pour ton blog très réussi, et bonne chance pour l'élection Mister canalblog, au moins ce concours m'a permis de découvrir ce blog.

    A bientôt, je repasserais par ici que tu sois gagnant ou pas

    Posté par sayyadina, ce dimanche 31 décembre à 10:16:53
  • Brillant article Din-diu. Comme quoi ce blog ne parle pas QUE de jardinage tout comme le mien ne parle pas QUE de ménage Mais en partant de choses très concrète on peut amener la réflexion très loin

    Félicitation

    PS. tu aurais un scan du Science & Vie d'août 2006 (n° 1067) sur Philippe Vallée à m'envoyer ?

    Posté par Raffa, ce mardi 02 janvier à 15:38:44

Poster un commentaire