Un Blog Bio Mais Pas Trop

Le blog bio mais pas trop, c'est l'histoire d'un jardin quasi bio, débrouillard, économique et simple, à la découverte de la Nature au quotidien. Journal de bord ou fourre-tout, il n'y a pas que du jardinage ...

Perdu chez DinDiu ? Cliquez sur le Lapin Blanc ...
Suivez-le dans sa tanière ... et consultez l'index.
La Tanière du Lapin Blanc

mercredi 19 juillet

Retour vers le futur : "Le Jardinier Récalcitrant"

Quelques rappels sur l'histoire et la théorie de la Science-fiction

En mars 1944, 18 mois avant que soit larguée la bombe H au-dessus d'Hiroshima, le magazine Astounding Science-Fiction publie Deadline, une nouvelle de Cleve Cartmill. Deadline décrit précisément une bombe d'une puissance immense grâce au principe de la fission nucléaire. Peu de temps après, l'auteur reçoit la visite des services secrets américains qui, après un long interrogatoire, reconnaissent sa bonne foi.
Robert Heinlein, auteur de S.-F., expose dans un de ses essais que, d'une part les écrivains de S.-F. ont "prophétisé" tant de choses, et annoncé tant d'avenirs possibles, qu'il est inévitable que certaines de ces prophéties se réalisent et parfois avec une précision stupéfiante ; d'autre part les prétendues prophéties sont en général le fait d'écrivains qui se tiennent au courant des mouvements scientifiques et se contentent d'extrapoler.


Il y a près de 25 ans

La situation actuelle en rapport avec les OGM avaient été en quelque sorte déjà imaginée dès 1982. "Le Jardinier Récalcitrant" est un téléfilm réalisé par Maurice Failevic et co-écrit avec Jean-Claude Carrière. Il a reçu le Prix Futura à Berlin en 1983.
Dans mon souvenir, l'histoire de ce téléfilm est celle d'une société future qui, pour lutter contre une maladie dont les graines sont les vectrices, impose la culture d'une variété de tomates sans pépins. De son côté, un jardinier défend ses valeurs en faisant visiter son musée de la paysannerie et en cultivant ses propres variétés de tomates. Pas du goût de la société, les cultures du jardinier finissent par être passées au lance-flamme. Pourtant à la fin, le jardinier sort de nouvelles graines du tablier d'un des mannequins de son musée.
Dans l'esprit du gamin que j'étais, le téléfilm avait laissé un sentiment désagréable de défaitisme. Mais la toute dernière image m'avait beaucoup marqué, au point de m'en souvenir 25 ans plus tard.

Et aujourd'hui

Donc plus de 20 ans plus tard, ce téléfilm trouve un écho dans l'actualité. Tout comme de nombreux OGM, la raison d'être des tomates sans pépins était phytosanitaire. Les conséquences sont également similaires : perte de diversité biologique, stérilité des végétaux cultivés, monopole des producteurs de semences et résistance de la part d'agriculteurs.
Apparemment les mêmes causes produisent les mêmes effets. Enfin presque.
Toujours dans mon souvenir, le téléfilm opposait les cultures (progrès et technologie contre tradition ) et les générations (un couple de jeunes gens face au vieux jardinier). Dans notre réalité présente, ce n'est pas aussi simple. Les anti-OGM ne défendent pas systématiquement les traditions, mais plutôt leur avenir et celui de leurs contemporains. Et en même temps, cette prise de conscience du risque potentiel que peuvent représenter les OGM, n'est pas le fait d'une seule génération.
De toute façon, les OGM déchaînent les passions dans toute une palette de domaines : le progrès à tout prix, la spéculation sur les semences et les produits phytosanitaires associés, la toxicité des végétaux génétiquement modifiés, la contamination génétique des cultures bio par des cultures OGM, la manipulation du matériel génétique et du vivant, la pertubation des pratiques culturales de pays entier (comme la "sojatisation" par exemple), ... sans oublier l'inévitable impact sur l'environnement. Et on dirait que ce n'est pas prêt de s'arrêter.

Je ne sais pas si "Le Jardinier Récalcitrant" a fait l'objet d'un débat ou non après sa diffusion. Estampillé science-fiction, il n'a sans doute pas été pris au sérieux. A postériori, le terme d'anticipation lui aurait mieux correspondu.

Pourtant, on peut supposer que "Le Jardinier Récalcitrant" a peut-être laissé une graine à germer dans l'inconscient français, préparant alors à la contestation. Difficile à vérifier. Moi-même, il y a quelques semaines encore, je ne me rappelais même pas du titre de ce téléfilm. Et c'est par l'intermédiaire de l'internet que je suis arrivé à rassembler les pièces du puzzle (titre, auteurs, date) à partir de simples et vagues souvenirs. D'ailleurs c'est avec plaisir que j'ai découvert que le nom de Jean-Claude Carrière était associé à ce téléfilm.
J'ai la nette impression que dans le paysage audiovisuel français actuel, ce genre de fiction n'a plus trop sa place, et qu'elle pourrait difficilement être produite et diffusée. La science-fiction n'a plus trop la quote en France. Dommage, nous sommes en train de nous priver des perspectives de notre propre avenir.


... il était un temps où le paf avait du pif.

Ici aurait pu se terminer ce billet

Sauf que j'avais envie de savoir ce qu'en pensaient aujourd'hui les auteurs, tout du moins un des auteurs.
CarriereJCEtant le plus connu, j'ai cherché à contacter Jean-Claude Carrière, l'écrivain et scénariste, pensant que ce serait tâche aisée. Et pourtant, pas facile d'avoir des coordonnées pour écrire à Mr Carrière. Pas de site à son nom, ni  d'e-mail, et pas d'adresse disponible sur le net. Après une recherche, petite mais fastidieuse, j'ai fini par trouver un moyen de le joindre, par le biais des Editions Odile Jacob. Elles précisaient que tout courrier à l'attention d'un auteur lui serait systématiquement transmis. Je confirme. 15 jours après avoir envoyé ma lettre dactylographié (c'est le moins qu'on puisse faire quand on s'adresse à un écrivain), je recevais une réponse de la part de Mr Carrière. Donc merci aux Editions Odile Jacob de jouer le rôle de messagerie, et merci à Jean-Claude Carrière pour m'avoir répondu aussi rapidement.

J'avais posé quelques questions, peut-être même trop, et il a répondu aux suivantes :

- Qu'est-ce qui vous a mené à imaginer une telle histoire ? Comment vous a influencé le contexte de l'époque ?
- "Stérilité des semences et perte de biodiversité". Qu'est-ce que ça fait d'être un visionnaire ?
- Que pensez-vous de l'évolution actuelle de l'agriculture et du développement des OGM ?
- Pour le futur : optimiste, pessimiste ou fataliste ?
- Êtes-vous aussi un jardinier ? Et quel genre de jardinier ?

Voilà la transcription de sa réponse à quelques unes des questions que je lui avais posé.

     Bonjour

     et merci pour votre lettre.

   "Le jardinier récalcitrant", comme tous les films de télévision ou presque, est aujourd'hui oublié. La chaîne ne sait même pas qu'elle a produit ce film, ainsi que d'autres, et les seules traces qui en restent sont sans doute à l'INA (mais dans quel état ?).
     L'idée nous est venue comme ça, il y a plus de vingt ans. On commençait à parler de modifications possibles du vivant, et nous avons situé notre film dans un futur qui est aujourd'hui un présent. Les "récalcitrants" sont nombreux et organisés -- sans que je puisse dire, techniquement, si leurs craintes sont toujours justifiées. En tout cas, je les partage.
     Je me sens nullement "visionnaire" -- juste un peu clairvoyant, sans doute, à l'époque, et mes origines paysannes, auxquelles je n'ai pas renoncé, y sont sans doute pour beaucoup. Oui, je jardine encore, je plante et j'arrose des fleurs, je mange les légumes et les fruits de mon voisin, quand je suis chez moi dans le midi. Et j'apprécie leur goût, qui s'est préservé dans la terre.
   Je ne suis ni optimiste, ni pessimiste : attentif simplement. Fataliste, sûrement pas. Il ne sert à rien de dire qu'il n'y a rien à faire avant d'avoir fait quelque chose.
   Vous pouvez mettre en ligne tout ce que vous voudrez. Je vous en remercie. Il reste qu'un film est un film, une fiction, une non-réalité. C'est ainsi que sont perçus les raconteurs d'histoires, alors qu'ils ont, souvent, écrit l'avenir avec précision, les premiers.

très amicalement à vous

Jean Claude Carrière

Donc à partir d'un vague souvenir, me voilà en train de poster un sacré billet. Je tiens à remercier à nouveau Mr Carrière pour sa réponse, brève mais qui va à l'essentiel. Et qui m'amène à d'autres remarques :

    L'INA a-t-elle vraiment "Le jardinier récalcitrant" en archive ?

        Intéressant finalement ce terme de "récalcitrants" pour
               désigner les anti-OGM, et plus généralement
                        la population qui ne manifeste pas mais qui se sent concernée ...

                               Certains, en entendant non-réalité, peuvent comprendre non-possibilité
                                        et ils auraient tort ...

                                                    ...

Pondu par Din_Diu vers les 18:27:00, ce billet de la catégorie "Presse et média" fait l'objet de 34 commentaire(s) .

Commentaires

    Et moi donc!

    A l'époque où j'ai vu ce film, j'étais ado et télévore.

    Fan de fiction et de fantastique (jusqu'à maintenant), je n'ai jamais pu me le sortir de la tête.

    Je pensais comme vous que ce film était bel et bien une anticipation plus qu'une simple fiction.

    D'ailleurs, à ce titre, je vous invite à la lecture. Par hasard, j'ai découvert un livre intitulé "le tueur de temps" de Caleb Carr.

    Je lis tout doucement car les théories qu'ils soulèvent font assez réfléchir.

    Là aussi, quelque part, il est question de plancton. Plus précisément de leur disparition ainsi que du dépeuplement de la mer.

    Autre paramètre décisif, la "communicatique" a pris le pas sur l'information...

    Merci d'avoir fait ces recherches car avec le temps, je finissais pas croire que ce film n'avait pas vraiment existé.

    Posté par carole day, ce dimanche 24 février à 03:08:44
  • En manque de SF

    Merci pour le titre de livre : ces temps-ci je n'ai pas lu beaucoup de SF, et je commençais à être en manque.

    Posté par Din-Diu, ce jeudi 06 mars à 23:26:16
  • jardinier récalcitrant

    nous avons ce merveilleux film hélas interdit en projection publique
    NON aux OGM !!!
    et merci à Failevic et Carrière
    pavie.conf@wanadoo.fr

    Posté par pavie pascal, ce samedi 07 mars à 10:12:44
  • jardinier récalcitrant

    Le film a été projeté le 31 mars 2007 au cinéma de Cadillac et suivi d'un commentaire. Voir :
    http://www.adiu.fr/a/uploads/BioService/programmeSAP4.pdf

    Posté par jardinsessentiel, ce samedi 18 avril à 10:11:29
  • Le Jardinier recalcitrant

    Contactez les Verts, ils doivent l'avoir.
    ashtara22@gmail.com

    Posté par Aurea, ce vendredi 15 mai à 15:05:42
  • projection du film en Touraine

    bonjour,
    nous avions l'intention de projeter ce film en public mais TF1 demande 100€ de droits. Membre du collectif tourangeau antiOgm j'ai projeté une copie assez mauvaise du film aux membres de l'asso Raiponce dans le sud du 37.
    Nous avons en projet de faire une projection dans le village où il a été tourné au coeur du PNR loire anjou touraine.
    Notre copie est assez pourrie et tronquée au départ, vous dites (pavie.conf@wanadoo.fr) en avoir une, est-il possible de l'avoir?
    Pour le moment nous envisageons de faire porter la projection par la mairie ou le PNR dans ce cas il sera peut-être possible de financer une loc de la copie à l'INA ou à TF1 (quoi que cette dernière option ne nous emballe pas trop).

    phil.simond@free.fr
    asso.raiponce@free.fr

    Posté par phil simond, ce dimanche 20 décembre à 10:29:46
  • Chouette billet. Très interessant !
    Et merci de nous faire remarquer que la science-fiction a bien changé.

    Posté par Yann, ce lundi 24 juillet à 09:24:02
  • En effet à la télévision, la production française de téléfilm de science-fiction a beaucoup diminué. Que penser de "Aux frontières du possible" ( http://www.scifi-universe.com/fiche_serietv.asp?serie_id=261 ) cette mini-série 20 ans en avance sur "X-Files" ? Certes d'un côté c'est plutôt technique et de l'autre plutôt paranormal, mais les 2 séries présentent des similitudes.

    Aujourd'hui, ce n'est pas facile de faire de la science fiction sans tombé rapidement dans le kitsh. Dans Star Trek, les portes s'ouvent toutes seules quand on veut les emprunter, et le capitaine Kirk, tout en bas sur une planète, parle à Spoke dans l'Enterprise par un petit communicateur. Tout cela est familier (portes qui s'ouvrent toutes seules et téléphone portable).
    Maintenant la technologie va à une vitesse que la science-fiction peut avoir du mal à suivre. Le téléphone portable s'est démocratisé en moins de 10 ans. Heureusement on a échappé aux pyjamas fluo de l'équipage.
    Et que dire du lecteur mp3, un ridicule petit engin qui permet de lire des heures de musique et de vidéos, et qui encore il y a 5 ans relevait presque du fantasme. ça m'amuse de comparer la génération de téléphone portable qui est en train d'arriver avec le moyen de communication de "cosmos 1999", ce dernier étant beaucoup plus encombrant que ce qu'on voit maintenant.
    Et c'est peut-être pour ça que les séries américaines de science-fiction place apparemment de moins en moins leur histoire dans le futur, mais plus dans le présent( comme par exemple X-Files, les 4400, Stargate, ...), soit notre présent où les faits nous seraient cachés, soit un autre présent sur un "univers parallèles" .
    La science-fiction qui se base sur les technologies doit faire preuve de beaucoup d'intelligence à l'anticipation.
    Mais heureusement il y a d'autres sciences-fictions, d'où un genre de littérature toujours en ébullition.

    Posté par Din-diu, ce lundi 24 juillet à 12:37:38
  • Effectivement, la science-fiction post-apocalyptique ou dramatique a, elle, encore de beaux jours devant elle ! Mais pas à la télévision, à mon avis les gens ne sont pas très optimistes sur l'avenir en ce moment et personne n'a envie de leur en remettre une couche (en tout cas, pas les chaînes de télé).

    Sinon, bravo pour votre parallèle entre la fiction de Jean-Claude Carrière et les OGM d'aujourd'hui.
    Ca me rappelle nombre de romans de science-fiction (Barjavel et autres) que j'ai lu adolescent, et dans lesquels je vois des parts de vérités avérées aujourd'hui.

    Posté par Yann, ce lundi 24 juillet à 13:16:14
  • p2p

    le 1er qui le trouve le met sur emule, ok ? Y a urgence à le partager avec la puissance exponentielle du p2p.

    Posté par David, ce lundi 22 mars à 17:05:51
  • Quelques précisions

    Sans rien retirer au côté "précurseur" voire "visionnaire" du scénario, ce que vous en décrivez correspond non pas aux OGM mais ... à ce qui était déjà en cours en 1982. En effet, sur le plan de l'appropriation des semences par les multinationales, de l'interdiction faite aux paysans de diffuser leurs propres sélections traditionnelles, du choix des multinationales de diffuser des variétés standardisées uniformes, etc., les OGM ne sont qu'une outrance de plus ... mais cela existait DÉJÀ en 1982. Et le pire, c'est que ça existe encore, et que ça s'aggrave.

    Sur ce sujet, je ne peux que vous recommander la campagne lancée récemment (été 2010) par l'association Agir Pour l'Environnement et par le Réseau Semences Paysannes :
    http://www.agirpourlenvironnement.org/campagnes/c32.htm

    Par ailleurs, comme vous saluez le choix intéressant de l'adjectif "récalcitrant", il faut savoir que le titre Le jardinier récalcitrant est un clin d'œil explicite à un téléfilm culte de la fin des années 1960 : Le Huguenot récalcitrant. Dans ce téléfilm, comme dans celui que vous citez, la notion de "récalcitrant" recouvre en fin de compte la capacité de résistance, l'opiniâtreté, face à la loi ethnocidaire ou totalitaire.

    Enfin, mais c'est un détail, ce n'est pas "la SF n'a pas la quote" mais ... "la SF n'a pas la cote".

    Posté par Jacques C, ce dimanche 25 juillet à 16:26:49
  • Recherche éperdue...

    Je suis particulièrement heureuse d'avoir découvert ce que vous dites...Et mon parcours ressemble beaucoup au vôtre.
    J'avais vu ce téléfilm, et mon fils (qui doit avoir votre âge) avait alors 7, 8 ans et s'en souvient encore.
    J'avais aussi écrit à Jean-Claude Carrière qui m'avait gentiment répondu, et m'avait donné les coordonnées de Maurice Failevic.. A qui j'ai écrit 2 fois mais qui ne m'a jamais répondu hélas....
    Je cherche depuis des années une copie de ce téléfilm que personne n'a, semble-t-il...
    Incroyable que les Verts , par exemple, n'en parlent pas... Tout ce qu'on vit y était
    Bravo à Monsieur Carrière pour avoir tout dit avant tout le monde
    Et bravo à vous pour ce site qui me touche beaucoup.

    Posté par kincan, ce jeudi 14 septembre à 12:23:11
  • Que fait l'INA ?

    Je ne pense pas qu'on revoit un jour ce téléfilm à la télé. A mon avis, il a malgré tout dû mal vieillir. Je me souviens des combinaisons style pyjama Star-Trek, ce serait considéré aujourd'hui comme kitsh. Peut-être un jour sur ARTE ... s'il existe des copies !
    Ce serait d'avoir perdu ce qui constitue un patrimoine audio-visuel.

    Merci pour vous, je me sens de moins en moins seul dans mon intérêt pour ce téléfilm

    Posté par Din-diu, ce jeudi 14 septembre à 13:02:55
  • projection le 19 septembre 2010 à Lerné

    voici une bonne nouvelle pour les lecteurs de ce blog dont je remercie le créateur, nous projetons le film le 19 septembre prochain à Lerné. Les choses ont donc bien évoluées depuis decembre 2009, Maurice Failevic et jean-Claude Carrière seront des nôtres.
    merci à tous de visiter notre site
    http://asso.raiponce.free.fr/
    de réserver vos places tant pour le vide jardin que pour le film, tout cela est gratuit.
    cordialement
    Ph Simond

    Posté par phil simond, ce jeudi 19 août à 21:44:56
  • The Reluctant Gardener

    Finalement, ce telefilm aura marques les esprits... j'ai fait la version anglaise (sous-titré) en 84, certainement en vue de l'envoyer à un festival de film quelconque, ou pour etre diffusé sur Téléfrance (une chaine francaise qui passait aux USA à l'époque.

    Posté par ko, ce dimanche 22 août à 21:40:01
  • eh oui...!

    Je suis allé voir hier le film de Coline Serreau, suivi d'un débat, et j'ai eu immédiatement en tête le Jardinier récalcitrant. Chaque actualité me raméne à ce film tout simple mais tellement "clairvoyant" (Merci Moncieur Carrière). J'avais 17 ans à l'époque, on ne parlait pas encore d'OGM et les gens souriaient en se moquant des "écolos". Dumont avait déjà dit tellement de choses qui se vérifient aujourd'hui ! Sur l'eau notamment. Que de temps perdu. Mais en même temps il y a aujourd'hui des énergies en marche. Certes c'est dur (Voir l'épisode grotesque du purin d'ortie et il y en a tellement d'autres), mais nous sommes une force, nous avons envie de nous rencontrer, de partager de LIER.
    Il y avait du monde hier soir, même des agriculteurs conventionnels qui sont conscients mais aussi bien coincé par le système qui les a engendrés. En bref des choses se font, concrètes (AMAP, marché bIo, SEL...), La résistance est là, petite mais vivante. Un peu d'espoir tout de même !). Pour finir si la télé repasse ce téléfilm, je ne pourrais le voir car je n'ai plus la Télé depuis 2 ans : quel BONHEUR !
    Salutations à toutes et à tous

    Posté par zooman, ce mardi 28 septembre à 08:28:35
  • J'en rage !

    Enfin ! Suite à un article dans la NR Indre et Loire du 30-09-10, je retrouve par hasard le titre original de ce téléfilm qui m'avait aussi beaucoup marqué au point de le rechercher depuis des années. Quand je pense que je gardais cette cassette VHS précieusement, mais pas assez, et mal m'en a pris de l'avoir prêtée en 1985 à quelqu'un qui, par erreur, a réenregistré dessus une bête série TV. L'expression de ma colère avait d'ailleurs jeté un froid dans nos relations et je suis d'autant plus amer aujourd'hui que je m'aperçois, en visitant ce blog, que j'aurais pu contenter tant de monde en la copiant et en la faisant passer dans "le cercle familiale" des fans de ce téléfilm. Sigh.
    Je me suis dépêché d'aller voir sur eMule, mais rien à l'horizon. Je suis acheteur d'un DVD d'emblée. Pourquoi ne sortirait-il pas en DVD, quand on voit la somme de films inutiles et de basse conception qui se trouvent gravés pour être vendus à nos pauvres gosses pour 2 ou 3 € dans les gondoles des super marchés... Mais c'est là un autre débat.
    Si donc une piste était possible pour obtenir une copie ou inviter à une édition DVD du type... "les riches heures de l'INA" ? Ne désespérons pas. A l'heure de la VOD, on peut espérer que soit numérisés petit à petit tous les téléfilms existants. Rien que pour l'appât du gain, TF1 (si ce sont les propriétaires du téléfilm) remettra bien cela sur le marché, rien que "pour faire du fric", le côté culturel n'étant pas ce qui les motivera la plus dans cette affaire, comme on le sait.
    Je mets donc les coordonnées de cette page en favoris pour y revenir de temps à autre et espérer une bonne nouvelle.
    Cordialement
    Régis

    Posté par CQFD, ce jeudi 07 octobre à 00:30:36
  • le jardinier récalcitrant

    moi aussi j'avais gardé au fond de ma mémoire ce téléfilm et ce jardinier si récalcitrant!!!!!! Téléflim tourné dans ma région , c'est donc avec une grande joie que j'ai assisté en Septembre 2010 au visionnage du.. jardinier récalcitrant.. en présence de mr Maurice Failevic et mr Jean-Claude Carriere.Film un peu passé mais tellement d'actualité.

    Posté par lydie, ce mardi 01 mars à 21:17:55
  • figurant

    ayant paricipé a ce film en tant que figurant(un des brancardiers remontant le jardinier après la destruction du champ de tomates au lance flammes)j'aimerai retrouver une video de ce film
    merci

    Posté par pascal, ce jeudi 17 mars à 20:34:12
  • recherche

    moi aussi je me rappelle tres bien de ce telefilm que j'attends de revoir depuis plusieurs années, je me rappelle de ce couple de jeunes mariés cherchant de la terre(chose interdite!!!) pour replanter une de leur plante de mariage, mais aussi ces gardiens tombant sur des tomates à graines... et en recherchant la provenance finissent par bruler au lance-flammes le potager d'un pauvre bonhomme....
    s'il y a une copie faite qu'elle soit diffusée!!!
    d'avance merci!

    Posté par agedore, ce samedi 09 décembre à 21:51:36
  • peut on avoir l histoire écrite

    je me contenterai bien de lire le scénario , ce film avait marqué mon esprit autant que la lecture du "meilleur des mondes"
    Je suis sure que quelqu'un doit l'avoir enregistré
    merci à tous

    Posté par rita, ce mercredi 01 février à 08:29:14
  • Le fils

    bonjour,

    apparemment, ma mère aurait laissé un message dans ce blog, à ce que je peux en constater (cf message de Kincan).
    Quelqu'un a-t-il pu effectuer une recherche auprès de l'INA. Un scénario n'existe-t-il pas? et les acteurs? Gabrielle Lazure su je me souviens bien (oui, j'avais en effet dans les 8 ans... complètement marqué par le film, d'ailleurs)

    Posté par tiouze2000, ce mardi 19 décembre à 19:35:03
  • Mon blog deviendrait le point de rendez-vous des familles ?

    J'avais jeté un oeil sur le site de l'INA, mais en fait c'est sur ce qui est téléchargeable, et j'en ai été bredouille.
    Avec une recherche rapide on retrouve le nom de quelques uns des acteurs, dont, en effet, Gabrielle Lazure.
    Par exemple
    http://ftvdb.bfi.org.uk/sift/title/249736
    http://www.imdb.com/title/tt0339215/fullcredits

    Mais on reste quand même sur sa faim ...

    Posté par Din-Diu, ce mardi 19 décembre à 20:26:18
  • Il y avait une autre idée sous-jacente et surtout notre inconscient collectif nous dicte de ne pas en parler. Vous etes sous controle.

    Posté par PERSONNE, ce jeudi 04 octobre à 10:31:58
  • Le jardinier britannique

    Moi aussi je voudrais revoir ce telefilm vu en 1983 ou 84 et je m apercois que nous sommes tres nombreux. Que faire ? Envoyer des demandes en masse a Tf1 Arte ? Associations ? Urgent j ai 85 ans et je veux faire un cadeau !

    Posté par Pepeememe, ce vendredi 26 septembre à 15:50:46
  • moi aussi

    Moi aussi je me retrouve dans tous vos commentaires !! Mes recherches il y a une dizaine d'années n'avaient pas abouti. Mais je dispose, si je retrouve la K7, de la copie VHS , hélas emputée des 10 à 15 premières minutes, suite à une fausse manipulation...Je devinais bien à l'époque déjà, que la réalité ne serait pas loin...Un grand merci à Jean Claude Carrière pour sa réponse. Y a -t-il des réponses de l'INA ? P.S : j'ai 4 ruches et je sais bien que nos abeilles sont maintenant les sentinelles objectives de l'état de l'environnement.

    Posté par bee, ce mardi 03 avril à 23:23:36
  • "Le Jardinier Récalcitrant", depuis l'écriture de mon billet, fait à nouveau l'objet de projection. Apparemment l'INA en a une copie de qualité. Mais je n'ai pas encore cherché à voir comment se procurer le film.

    Les projections :
    http://www.barsac.fr/fr/info_actus/agenda/date_333.html
    http://lesverts.fr/article.php3?id_article=2886

    il y a donc de l'espoir de le revoir. Sait-on jamais, ce sera peut-être sur ARTE ?

    Posté par Din-Diu, ce mercredi 04 avril à 20:03:46
  • enfin trouvé...

    cela fait un moment que je recherche le nom de ce film , dont l'histoire gravée dans ma mémoire revient comme un leitmotiv dès que j'évoque les OGM à mes élèves!
    dans l'espoir un jour de pouvoir leur donner la référence de ce film , j'ai essayé azujourd'hui de trouver enfin son titre (trop petite à l'époque pour m'en rappeler)
    et me voilà à taper sur google: film+jardinier+tomate+pépin

    bingo! me voilà sur ce blog fort interessant et qui me donne enfin la réponse tant recherchée!

    moi aussi je serais très intéressée pour savoir s'il y a la possibilité d'avoir une version commerciale pour grand public disponible!
    c'est un film qui je pense est fort d'actualité et qui peut faire réfléchir les générations futures.

    va-t-on arriver à voir sa rediffusion?

    merci pour tout

    nath

    Posté par nath, ce mercredi 09 mai à 19:48:38
  • Trouvé le film sur torrent

    trouvable sur T411...

    Posté par duracuire, ce vendredi 10 mars à 16:28:29
  • Pas de nouvelles

    Je n'ai pas grand chose à ajouter par rapport aux précédents commentaires.
    Il existe une copie restaurée par l'INA projetée à l'occasion de diverses manifestations.
    Mais pas de diffusion à ma connaissance. A la limite je me demande si ça vaut le coup, parce que souvent ce genre de téléfilm peuvent devenir kitsh et risible avec le temps.

    Eventuellement j'essaierai de recontacter JC Carrière pour savoir comment ont évolué les choses depuis l'an dernier.

    Posté par Din-Diu, ce mercredi 16 mai à 17:22:05
  • Bonjour,
    J'ai vu ce film en 1984 sur antenne2 (sauf erreur de ma part). J'étais enceinte de ma fille qui est âgée maintenant de 24 ans. Je garde de ce film un bon souvenir, notamment avec le musée des outils anciens. Ce Jardinier (dans le film) me rappelait mon grand-père en Algérie. Il gardait précieusement ses graines et toutes les graines.
    Il est dommage qu'un aussi bon film soit mis aux oubliettes, d'autant plus qu'il était futuriste.
    Je souhaiterai écrire à Monsieur Maurice FAILEVIC pour le féliciter. Merci à vous de me communiquer les coordonnées des éditions Jacob.
    Je vais visiter votre site, car si vous êtes sensible à ce film, vous devez être très attaché à l'autenticité.

    Posté par ultrascore, ce mardi 14 août à 14:18:58
  • Ce film a vraiment marqué les esprits et se trouve être maintenant et plus jamais d'actualité.

    Pour contacter l'auteur Jean-Claude Carrière en passant par sa maison d'édition, j'ai tout simplement suivi ce qui était indiqué sur le site, et envoyé un courrier à l'adresse suivante :
    Éditions Odile Jacob
    À l'attention de Jean-Claude Carrière
    15, rue Soufflot
    75005 Paris

    Par contre pour Maurice Failevic, je n'avais pas trouvé le moyen de le contacter... Ce serait peut-être possible en demandant ses coordonnées à ceux qui avait organisés les manifestations où il était intervenu. Dans les commentaires, des liens pointent dans ce sens, mais les pages ont été entre temps actualisées.
    Donc si le coeur vous en dit, c'est une piste pour joindre le réalisateur.
    Vous me tenez au courant ?

    Posté par Din-Diu, ce mardi 14 août à 14:43:00
  • Je croyais avoir laissé un commentaire sur ce billet, car moi aussi je fais partie des nostalgiques de ce film.
    Donc, si je ne l'ai pas laissé là, c'est qu'il est ailleurs, et donc, qu'il existe différents endroits où l'on parle du "jardinier récalcitrant".
    C'est incroyable que ce film revienne comme ça dans les mémoires !
    Bientôt, on reparlera de "l'envolée belle" ! )

    Posté par Lalita, ce mercredi 15 août à 02:57:38
  • Ce téléfilm trouve écho dans une actualité très actuelle ... il avait moins d'importance et restait un téléfilm de science-ficion avant qu'on parle d'OGM.
    Mais c'est vrai qu'il a suffisamment marqué pour qu'on l'ait gardé en mémoire prêt à le faire ressortir à la première occasion, occasion qui n'a pas manqué d'arriver.

    Pour l'envolée belle, j'attendrai de voir le film ...

    Posté par Din-Diu, ce mercredi 22 août à 12:47:27

Poster un commentaire