Un Blog Bio Mais Pas Trop

Le blog bio mais pas trop, c'est l'histoire d'un jardin quasi bio, débrouillard, économique et simple, à la découverte de la Nature au quotidien. Journal de bord ou fourre-tout, il n'y a pas que du jardinage ...

Perdu chez DinDiu ? Cliquez sur le Lapin Blanc ...
Suivez-le dans sa tanière ... et consultez l'index.
La Tanière du Lapin Blanc

samedi 29 octobre

Fabriquer un silo à compost

Il y a quelques semaines de cela, je me suis lancé dans ce bricolage. La première étape était déjà assez ardue : il s'agissait simplement de désherber. Mais avec la vigne vierge, c'est plus simple à dire qu'à faire (manuellement). Ca m'avait pris tout une matinée pour commencer, mais dans la lancée j'ai continué à désherber autour.

Voilà où j'en étais :

coin_compost_a1

Je suis maintenant prêt à mettre en place mon silo à compost. J'aurais pu en acheter un à monter, mais ça aurait jouer la carte de la facilité. L'autre solution assez fréquente consiste à utiliser des palettes de transport, lesquelles ont déjà la forme adéquate. De toute façon j'en avais pas sous la main. Par contre j'avais de vieux poteaux en acacias (nom qu'on donne par ici au robinier, bois imputrescible), récupérés dans un pré.

J'ai pensé utiliser ces poteaux pour délimiter le silo à compost. On peut alors se dire qu'il suffira de les planter à coup de masse. Que nenni ! Il n'est alors pas facile de les faire pénétrer le sol assez tassé,et encore moins évident de les tenir bien aligné.silo_1
J'ai cloué une planchette sur les poteaux qui seront au fond, comme ça ils sont bien alignés et à la même hauteur. J'ai espacé les poteaux entre eux de 10 à 15 cm. J'ai creusé une tranchée d'une profondeur équivalent à une longueur de fer de bêche et demi. J'ai installé le panneau de poteau,  remblayé, puis avec une masse j'ai damé le sol. silo_2
J'ai fait de même avec les panneaux latéraux du silo.
Cependant j'ai pensé à rajouter un poteau en prolongement vers l'avant d'un des deux panneaux.  Il permettra de faire une sorte de charnière pour le portillon. Je pourrais ouvrir ce portillon normalement (comme une porte...), mais aussi l'enlever en le faisant glisser vers le haut.

Voilà ce que ça donne pour l'instant :

silo_3

Ensuite j'ai attendu que le temps, la pluie et quelques coups supplémentaires de masses fassent leur travail pour bien compacter le sol autour des poteaux. Une fois bien le sol bien compact (disons 2-3 semaines), j'ai enlevé les planchettes qui tenaient les poteaux ensemble.
Pour le portillon j'ai réutilisé des planches, et pour que le tout soit bien solide, une diagonale assure l'ensemble.
Le portillon est tenu d'un côté entre un des panneaux latéraux et le poteaux qui fait charnière, et de l'autre côté par un crochet. silo_4
Le crochet est un simple fer à béton. La forme, avec des angles assez bien marqué, a été obtenue à coup de marteau et en utilisant un étau, tout simplement. Un trou dans le poteau, on enfile la tige de métal, puis à coup de marteau j'ai rabattu la tige de l'autre côté.
Le simple poids du crochet maintient le portillon bien bloqué.silo_5

Un petit détail : des pierres pour empêcher la base de pourrir.

Et voilà ! Il faudra attendre que la végétation aie repris ses droits tout autour pour que ce silo à compost soit un peu mieux intégré au paysage.

silo_6

Mon système aurait éventuellement besoin d'améliorations ultérieures.
Même si ça fonctionne plutôt bien (les déchets restent dans le silo), je rajouterais bien du grillage à poule (avec des mailles de 2-3 cm de côté) à l'intérieur des 3 panneaux et sur le portillon. Mais ce sera pour une autre fois.

Pondu par Din_Diu vers les 15:15:00, ce billet de la catégorie "Chez Mac Gyver" fait l'objet de 4 commentaire(s) .

Commentaires

    Question : une fosse fournit-elle du bon compost

    Bonjour Din-Diu,
    Merci pour vos interventions régulières et pertinentes sur le blog "néo-rural" vivrealacampagne.hautetfort.com. Je tenais à vous féliciter pour la richesse de vos contenus sur Din-Diu, une vraie mine d'or pour les citadins qui entreprennent leur exode urbain.
    Je me permets de vous poser une question sur le compost directement sur votre blog au cas où d'autres personnes se poseraient la même question.

    Je dispose d'une ancienne cave enterrée au fond du jardin. J'ai entreprise de la combler avec des feuilles, des restes de tontes, de fines branches et de terre... Pensez-vous que cette méthode peut fournir du bon compost ou bien faut-il privilégier le "silo" plus aéré ? En vous remerciant pour vos conseils.

    Posté par HK, ce lundi 31 octobre à 15:23:09
  • Combler cette cave avec les déchets verts est peut-être un moyen d'amender le sol. Mais pour avoir un bon compost, il faut humidité et aération ainsi que l'intervention de la microfaune (vers de terrres, collemboles, etc) et une cave n'est pas très indiqué. Pour moi utiliser ce trou pour faire un compost qu'on utilisera à l'extérieur n'est pas une solution. Par contre, s'il s'agit de combler définitivement le trou, en effet pourquoi pas y mettre les déchets verts à condition d'y ajouter une part importante de terre, mais il faudra patienter quelques mois avant de planter quelquechose juste au-dessus.

    Mais s'il y a une ancienne cave au fond du jardin, c'est peut-être qu'il y a une bonne raison. Et j'en vois une très intéressante. Il s'agit de l'utiliser en tant que de silo à légumes-racines, et ainsi conserver pommes de terres, carottes, navets, betteraves,etc,...

    un peu de lecture sur l'ensilage :
    http://www.onpeutlefaire.com/fichestechniques/ft-silo-a-racines.php http://www.france5.fr/jardinage/002258/53/
    http://www.natpro.be/dossier_jardin.htm

    Posté par Din-Diu, ce lundi 31 octobre à 19:39:08
  • Merci pour votre point de vue pratique très intéressant

    Posté par Patricia Duchamp, ce jeudi 10 avril à 02:59:58
  • aménagement cave

    Super article, procédé très intéressant merci beaucoup

    Posté par aménagement cave, ce vendredi 21 juillet à 17:18:35

Poster un commentaire